Jingtong - Son petit train

Publié le par bounty

Je vais vous parler de mes visites de Jingtong. Je dis mes visites, car je suis retourné 2 fois dans ce petit village situé à une trentaine de bornes à l'est de Taipei. La raison : la première fois où je suis allé, du fait d'un enchaînement de circonstances hautement improbables (comme JPeG), je suis arrivé 20 minutes avant le coucher du soleil (j'étais parti à 11h30du matin  de chez moi). Comme l'endroit avait l'air sympa, je suis donc retourné le samedi suivant.

Jingtong est un petit village perdu dans les colines environnant Taipei. Durant des années, sa vie était rythmée par l'activité minière, et par les aller-retours de son petit train qui le desservait.

à Shifen, la ligne de train passe au milieu de la ville

Aujourd'hui, comme dans le Nord-Pas-de-Calais l'activité minière est en crise, et la ligne de train plus que centenaire n'est plus utilisée qu'à des fins touristiques.

Une ex-zone de chargement du charbon

Une deuch'

Ce qui m'intéressait à Jingtong, c'était la possibilité d'aller randonner dans un coin perdu. De plus, j'avais lu qu'en haut de la plus haute colline des environs, on pouvait voir Taipei 101 (la tour de Taipei). Je suis donc parti dans la forêt. Ce qui m'a plu à Jingtong, par rapport aux autres circuits de rando que j'ai fait à Taiwan, c'est que c'était pas pavé tout du long. Assez rapidement, on pénêtre pour de vrai dans la forêt, et l'on suit des sentiers de terre. Ca semble con, mais à Taiwan c'est pas du tout évident. Après une petite heure, j'arrive en haut.



Malheureusement, on voit pas Taipei 101... Je décide donc de me balader sur la crête, histoire de trouver un coin plus dégagé. Finalement, on l'entr'aperçois... Ce fut furtif mais bon, ça a confirmé la légende.

(Image grossie 25000 fois)

Je décide donc de redescendre, mais là impossible de retrouver le chemin. Je longe la crête super longtemps, mais je reconnais rien... Pour être honnête, à un moment j'ai commencé à flipper. D'une part parce que la nuit commençait à tomber, d'autre part parce que je savais même pas où j'étais, et notamment si j'étais sur le bon flan de la bonne colline, et enfin parce que les indications ne m'étaient pas forcément d'une grande aide...



Bien entendu, comme les Taiwanais n'aiment pas la rando, je n'avais croisé personne de l'aprem, je n'avais dit à personne où j'allais et j'aurais été incapable d'expliquer où j'étais s'il avait fallu venir me chercher... Classe quoi ! (on évitera de faire un truc semblable dans les Pyrénées).

Finalement je me suis astreint à suivre un chemin, et je suis finalement retombé sur le chemin pavé du début de l'aprèm. Je suis arrivé à la nuit tombée à Jingtong, et ai repris le petit train pour rentrer à Ruifang, puis à Taipei.

Enfin pour me consoler, je me suis dévoré un gros burger dans LE restau Néo-Zed de Taipei... Miam :)

Publié dans Taïwan

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

fanfoué 24/12/2008 11:43

joyeuses fêtes tt le monde , joyeuses fêtes Tutu !mais pourtant Bounty, c'est bien connu, tu n'avais pas à t'inquiéter, car tous les chemins mènent à Jingtong !

bounty 24/12/2008 18:53


Possible cela dit sur le coup j'avais du mal à philosopher


tUrLU 23/12/2008 23:32

Dis donc, mon ptit BountyB, c'est pas une deuch' ca mais une coccinelle !! Et sion, pour les japonisants, on reconnaitra le kanji de l'eau ("mizu" en jap.) sur la pancarte.Et puis sinon, le classique mais yampathique "Joyeuses fêtes" à tous ceux qui liront ces qq lignes.

bounty 24/12/2008 18:53


Ok l'erreur de la coccinelle prouve ma connaissance infinie des voitures...

Joyeuses fêtes mon Turlu !