Avoir les cartes en main

Publié le par bounty

En Asie, vous ne pouvez pas survivre au travail sans votre meilleure amie : votre carte visite. Si la première chose que l'on m'a donné quand je suis arrivé fut un nom chinois, la deuxième fut un jeu de cartes de visites (recto verso, une face en français et l'autre en chinois). C'est un peu comme donner un décapsuleur à Frédéric M., une question de vie ou de mort ! A chaque fois que l'on rencontre quelqu'un pour un meeting ou autre, le rituel est le même :

  1. On échange les cartes de visite au début de l'entretien. Si l'on rencontre plusieurs personnes, il faut bien faire gaffe à avoir suffisament de cartes... Rien de plus tétard que de filer sa carte à la moitié des gens que l'on voit seulement (ça ne m'est jamais arrivé dans le milieu professionnel, ouf !)  
  1. Bien sur, on doit montrer du respect pour la personne avec qui on échange sa carte. Le minimum est donc de se lever, pour faire face à la personne.  
  1. On procède alors à l'échange des cartes. Bien sur, je présente toujours la face chinoise à mon interlocuteur, et dans le bon sens de façon à ce qu'il puisse la lire. On dit nos noms, on se salue, on s'aime et on se le dit.  
  1. Et c'est à ce moment que tout se joue ! Il faut alors lire très attentivement la carte, mais genre la défigurer pendant 10 secondes... Prononcer le nom de la personne (normalement il vous l'a dit à l'étape précédente), hocher la tête, s'imprégner de la carte... Je rigole pas, c'est très important ! Si jamais le mec vous file sa carte, et que vous la mettez direct dans votre poche après y avoir jeté un rapide coup d'oeil, c'est aussi grave que si vous lui montreriez des photos de sa mère à poil en lui expliquant que c'est une belle sal.....  Je déconne pas ! Le pire du pire, c'est si vous rangez direct la carte dans la poche arrière de votre fute (quelle idée aussi...) : ça veut dire que vous vous asseyez sur lui, c'est un très grand manque de respect... Autant directement lui sortir un bon "je te dévisse la tête, et te chie dans le cou", ça aura le mérite d'être clair !
    (je tiens ici à protester contre les taïwanais boute-en-train : c'est petits malins s'amusent parfois à me présenter la face chinoise de leur carte... Je me sens alors bien con à défigurer 10 secondes durant une série de caractères qui ne m'évoquent rien... Grand moment de solitude ! Parfois aussi j'ai la présence d'esprit de retourner la carte : "Hé ouais, j'ai bien niqué ta blague pas drôle, mécréant !!!")  
  1. Si on est en réunion, on pose la carte du mec devant soi. Ca a le double avantage de montrer que l'on s'intéresse à la personne, et c'est un excellent moyen de pas oublier son nom !
A partir de là, il faut savoir qu'il y a un peu d'abus... Par exemple, après que le stagiaire du salon du coiffure d'en face de chez moi m'ait "coupé" les cheveux (j'ai eu une tête de niaille pendant 1 semaine), on a échangé nos cartes... Ou encore le premier jour à mon cours de danse, des gens sont venus me donner leur carte (là j'ai fait le boulet, j'en avais pas...). Mais du coup la semaine d'après, c'est moi qui ait filé ma carte à tout le monde ! Egalement quand je suis arrivé dans mon premier appart, et que j'ai croisé mes voisins, je suis reparti avec leur carte.... Dans le bus un jour j'ai tapé la discute avec un mec, et bim, devinez quoi, une carte de visite de plus à ma collec !

Enfin last but not least, samedi j'attendais un pote à la sortie du métro, pour aller voir Quantum of Solace (bof bof ce film d'ailleurs). Et là un mec, je peux pas dire un clochard car il n'y en a pas à Taïwan, mais disons un gars bourré et un peu crade est venu me taper la discute... Très sympa le gars cela dit... Du coup, il est reparti avec ma carte ^^ (j'ai pas eu la sienne malheureusement...)

Mais quand on y pense, c'est vraiment pas mal cette habitude... Parce que quand je retombe sur la carte de mon coiffeur, bah je me rappelle de lui, pareil pour le mec croisé dans le bus ou tout simplement les différents gaziers avec qui j'ai eu des meetings au taf ! Bah ouais, les cartes de visite, ça permet de bien fixer les gens, et c'est pas plus mal... Et si jamais je reçois au boulot un mail du mec bourré, bah je tripperais bien ^^

Forcément, toutes ces histoires, ça consomme plein de papier : Ainsi, des estimations du gouvernement brésilien ont montré que près de 36% du bois coupé en Amazonie sert à faire des cartes de visites en Asie ! Que diantre !

Publié dans Taïwan

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

MarinouUSA 14/11/2008 14:18

Mouais, mais attend t'imagines le nombre de cartes qui doivent trainer chez toi, dans tes poches ect? c'est trop galère, doit y en avoir partout si t'es un peu bordélique à la base! Moi je m'en sortirais pas je crois... 

bounty 15/11/2008 16:59


Bon après il faut pas perdre de vue qu'on revoit les gens; et donc qu'on a donc pas 273 cartes de visites supplémentaires chaque jour... Mais en effet y'a un petit endroit chez moi où j'amasse les
cartes, peut-être un jour j'en ferais quelque chose (comme un chateau par exemple)


milou 12/11/2008 14:38

t imagines d ici 10 ans.... le nombre de carte.... il te faudra une bibliotheque speciale carte!!! mais ca me fait rire quand meme tout ca...

bounty 13/11/2008 12:11


C'est clair, je saurai plus quoi en faire ! Mais dans 10 ans je serais plus à Taïwan, y'a plein d'autres endroits à visiter !


tUrLU 12/11/2008 00:06

La dernière phrase fout qd mm un peu les boules...

bounty 12/11/2008 14:08


Turlu, je mets ton commentaire sur le compte d'une lecture de mon article à une heure trop tardive...


facewindu 11/11/2008 16:41

purée enorme ! ca va faire une déco énorme quand t'en auras plein! et en plus ca fait de très bons  souvenirs

bounty 12/11/2008 14:07


Yep, de plus j'essaye de rajouter des comms sur les cartes, genre "mec bien cool", ou "un peu froid"... ça permet de se souvenir encore mieux des gens