J'en veux Angkor

Publié le par bounty

Je manque très cruellement de temps pour tenir ce blog à jour, en effet je ne rentre chez moi que pour dormir... Chaque seconde passée ici à vous raconter ma vie est un sacrifice de sommeil, prenez en conscience bande de petits veinard !

Bon j'arrête le délire, mais pour la raison précédemment évoquée je ne vous parle du Cambodge que de manière très succinte... Il y aurait des milliers de choses à dire, c'est en effet le premier pays du Tiers Monde que j'ai vu de mes yeux (maintenant on dit plus Tiers Monde, mais l'idée est là). Beaucoup d'impressions, de ressentis...

Pour resituer le Cambodge dans vos esprits un peu embrumés : Il est situé entre la Thaïlande, le Laos et le Vietnam. Contrairement au Vietnam qui appartient au monde chinois (Asie du Sud-est), le Cambodge comme la Thaïlande sont plus près de la culture de l'Asie du Sud (Inde). ça se voit au teint des Cambodgiens qui n'est surement pas le teint chinois, mais aussi à la cuisine ou certaines habitudes : par exemple pour dire bonjour ou pour remercier, on joint les mains et on incline la tête (à l'indienne, donc). Notion de distance : vous vous dites probablement "ah bah oui il est en Asie, il profite pour voyager le bounty car tout les pays autour sont à proximité". Proximité relative, car un Taipei-Siem Reap (nord du Cambodge) équivaut à un Paris-Athènes (des familles, cela va sans dire). J'ai fait une étape au Vietnam à Saigon (c'était mieux avant), avant de continuer vers le Cambodge.

Je ne suis donc pas allé dans la capitale Phnom Penh mais à Siem Reap, ville célèbre car elle abrite les temples d'Angkor. Ce sont des temples magnifiques construits entre le 9ème et le 12ème siècle (il me semble) (à cette époque je rappelle l'Europe vivait dans sa propre merde, on crevait à 30 ans de la peste bubonique, c'était la féodalité et l'Eglise torturait dans la joie et l'amour de Dieu). En plein milieu de la jungle (ce concept est à revoir maintenant du fait de l'exploitation touristique), ce sont de superbes réalisations humaines aujourd'hui inscrite au Patrimoine Mondial de l'Unesco.

Ah oui je n'y suis pas allé seul, j'étais avec 2 autres stagiaires de la Mission Economique ! On était encadré pendant les 4 jours par un guide francophone super cool qui nous expliquait tout. Le premier temple que l'on a vu est celui de Phnom Bakheng. Il est situé sur une colline, et domine donc la jungle environnante.

Phnom Bakheng

D'en haut, on a pu admirer le coucher de soleil sur le temple d'Ankgor Vat. C'est le plus célèbre de tous les temples, il figure même sur le drapeau du Cambodge. On a même eu le droit à un arc-en-ciel :) La vue était superbe, de Bakheng on a l'impression qu'Angkor Vat est un bijou de pierre posé en pleine la jungle.

Même s'il va mal, ce monde est parfois beau !


Angkor Vat

Le soir, repas dans une sorte de cantine à touriste (pas cool). Par contre on a eu un spectacle de danses traditionnelles khmères : tout réside dans la suggestion, les danses sont assez lentes. Les filles sont entrainées depuis toutes petites à avoir les doigts très TRES flexibles, j'ai jamais vu des mains se tordrent comme ça. En fait les différentes positions de la main évoquent des idées,  des animaux, des fleurs. La symbolique je vous dit ! Ce fut sympa de voir tout ça, le spectacle présentait des petites histoires/légendes.

On voit pas bien ses doigts, mais ils sont tordus comme l'esprit d'un politicen (Forrest Gump)

Le lendemain on se lève... tôt. Mais je pense que ce fut un sacrifice qui valait le coup.

Il y a des choses à faire avant de mourir : Voir le lever du soleil sur un temple vieux de 800 ans, en fait partie.

Dans la journée, visite de la cité royale d'Angkor Thom (ci dessous le temple de Bayon). La particularité de du Bayon sont les visages omniprésents. C'est un temple à la fois bouddhistes et hindouiste. La cité abritait un roi très apprécié aujourd'hui encore au Cambodge, Jayavarman VII.

Bayon

J'aime pas trop bacler mais là j'ai sommeil ! On est aussi allé sur Tonle Sap, un très grand lac sur lequel vivent des familles de pêcheurs. Quand je dis qu'ils vivent sur le lac... imaginez vous des maisons qui flottent sur l'eau ! On a aussi pu aller sur le marché avec notre guide, mais pas que sur le marché à touristes, on a pu voir le vrai marché pour les Cambodgiens... Clairement on voit très vite un autre Cambodge emmerger, aux antipodes de la façade présentée aux touristes. Ce Cambodge dans lequel un fonctionnaire gagne 28 $US par mois... Ce fut hardcore, j'aurais plein de trucs à dire mais je le raconterais en vrai à ceux qui voudront l'entendre.


J'ai cependant mangé des trucs très bons sur ce marché (beignets de banane, boules sucrées à la noix de coco, ...). J'ai vu aussi des trucs hardcore, genre des bouts de viandes à vendre couverts de mouche ou des étals de coquillages qui attendent en plein cagnard...

Le marché à touristes, plus propre, plus coloré, moins authentique

Bon voilà pour le Cambodge, cet article fait une large part aux photos sans le récit qui va avec et je m'en excuse. Ah oui on est allé dans un club le dernier soir, soirée mythique s'il en est (Fanfoué c'est là ou j'ai fait cette rencontre mémorable :) ).

J'ai encore 2 balades le we dernier à raconter, alors que le nouveau we arrive déjà (il est à l'eau cependant, un typhon se prépare... je vais dans les îles de Penghu (ouest de Taiwan) mais ça risque d'être pourri !). Cette semaine j'ai survécu à 2 tremblements de Terre aussi, des petits je vous rassure, mais c'est un truc à vivre aussi !

Bon j'espère filer des news assez vite ! Faites les cons en attendant, la vie est trop courte :)

Publié dans Voyages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

tUrLU 12/09/2008 17:50

C'est vrai qu'on serait prêt à tuer quelqu'un pour voir ce put*** de lever de soleil (enfin quelqu'un qu'on aime pas trop non plus)! Diantre!En fait, c'est dur d'avoir des trucs intéressants à dire là dessus, à part "whaou, t'es trop un lucky boy de voir tout ca! ca doit être happy face tous les jours dans ta life! mdlol "...

bounty 14/09/2008 10:43


Mon Turlu, je te répête que c'est pas dur de voyager, il suffit d'acheter un billet... On a la chance d'être nés dans un pays riche, il faut en profiter pour découvrir ce monde. Par exemple, trouve
des potes et vas en Croatie avant la rentrée, c'est superbe là-bas ! Si t'es rock&roll et/ou sans le sou, tu peux même y aller en caisse, et t'arrêter à Venise :)


Facewindu 12/09/2008 08:50

Purée petit salaud, je t'envie trop. Angkor quoi.l'avant-dernière photo fait très Madagascar.La photo du lever du soleil est magnifique et je suis très jaloux.Continue bien ton exploration ce WE, malgré le typhon.Tu te gaves plus qu'un oie dans le sud-ouest toi ! On va devoir te tartiner en rentrant.(oui bon c'est le matin, on peut pas toujours être au taquet sur les blagues)

bounty 14/09/2008 10:37


Je pense que l'avant-dernière photo fait "marché du tiers monde", et la pauvreté, comme le Big Mac, est un excellent de globalisation : ça a le même goût partout dans le monde !

Le typhon a changé nos plans, mais c'est pas grave. Du coup j'ai le temps de répondre aux mails à celles et ceux qui m'ont écrit, et même poster sur mon blog !


JPeG 11/09/2008 20:21

Il se gave le Bounty.Excellent jeu de mots, pour introduire l'article.J'ai l'impression de voir mon frère quand on avait dix ans que je surprenais à s'enfiler le pot (500cL....) de Danette à la vanille en entier, les babines toutes jaunes !Keep on rockin' in the free world(tiens, j'ai GSM comme image ^^)

bounty 12/09/2008 05:05


Oui je me gave !

Et pour la Danette... heu.. oui je vois clairement le rapport avec mon voyage au Cambodge


ijahman 11/09/2008 18:32

Magnifiques photos !T'as pas croisé JCVD en train de faire des exercices physiques comme dans Kickboxer ?

bounty 12/09/2008 05:04


Eh je suis plus à Amsterdam, j'ai les idées claires maintenant !

Cela dit t'étais un peu ma référence de culture cinématographique, Kickboxer on a vu mieux... Tu me dirais que la culture est large et non exclusive !

Par contre recevoir un "Magnifiques photos" de la part du Grand Iannus Bertrand, photographe, me touche beaucoup :)