Maokong

Publié le par bounty

Salut à tous,

Bon je vous demande de faire un petit effort de projection spatio-temporelle, et on repart ensemble dimanche il y a 1.5 semaines, à Taipei. Vous y êtes ? On y va alors !

Après donc une bonne mite des familles le samedi soir, je me lève et file au McDo (désolé Pierre, mais le coca+la graisse c'est à peu près le meilleur remède de grand-mère pour la gueule de bois).

Comme ça vous saurez l'écrire en chinois

On est déjà au milieu de la journée, il faut donc que je me trouve un petit truc à voir dans les environs de Taipei, histoire de limiter la chiantise inévitable de ce dimanche aprèm (car je le rappelle, le dimanche aprèm est chiant par nature).

S'il y a bien un truc qui est sympa à Taipei, c'est son métro (le MRT de son petit nom). Car outre les nombreux avantages d'ordre et de propreté déjà évoqués sur ce même blog (punaise j'ai un style lourd ce soir, ça arrive parfois), il se trouve que le métro est "multi-échelle". Je vous éclaire. Dans la ville, le métro est souterrain, et c'est un métro comme les autres. Mais dès que l'on commence à s'éloigner du centre très compact de Taipei, le métro devient aérien, et l'on a l'impression d'être dans un train de banlieue, ou dans un RER (ah non en fait). Et enfin si on reste encore un peu plus longtemps sur la ligne, alors on sort complètement de la ville, et la ligne de métro est alors comme posée en plein milieu des collines.

Ce dimanche, j'ai donc pris la ligne marron (Muzha line), direction le sud pour rejoindre le terminus (Taipei Zoo, au passage le plus grand zoo d'Asie d'après le guide de Taiwan que m'a filé Pierre via Alan) (merci Pierre). Mais l'important, c'est qu'il y a en effet au niveau du terminus un téléphérique appellé Maokong Gondola (ce que l'on appelle dans le langage courant des oeufs), qui permet d'aller dans la vallée de Maokong. ça, c'était le plan. Mais vu qu'on était dimanche aprèm, qu'il était 14h20, et que c'est une destination très populaire pour les citadins en mal de nature, c'était jaune de monde (je file cette blague dans mes articles, à la fin ça deviendra marrant). En bas des oeufs, on me file un ticket, qui dit que je pourrait prendre le téléphérique entre 16h40 et 16h50... 2h20 d'attente en pleine chaleur des tropiques (c'est pas aussi glamour que dans la chanson de Gilbert Montagné) (coucou Gilbert, ça fait plaisir de savoir que tu lis mon blog) Diantre, me dis-je !

C'est finalement en taxi que je suis monté à Maokong (il me semble que ça m'a coûté l'équivalent de 4 euros pour 15 min de montée, au lieu d'un euro avec les oeufs. Je vous l'avais dit que le taxi coûte pas cher !). Bref, tout ça pour dire que je suis vraiment loquace, parce que j'ai déjà fait 3 paragraphes et vous savez toujours rien ou presque sur Maokong.

Maokong est une vallée traditionnellement spécialisée dans la plantation du thé : on y va donc pour voir les plantations, et déguster un thé local. Je vous le dit tout de go : je n'ai fait ni l'un ni l'autre. Quand le taxi m'a déposé au terminus des oeufs, c'était blindé de monde (pour ne pas dire jaune de monde), j'ai donc direct tracé au hasard d'une direction quelconque, histoire de m'éloigner un peu. Mon but était plus de trouver des chemins sympas pour randonner, surtout que les nuages s'accumulaient depuis un bon bout de temps. Après 10 minutes de marche, ça tonnait fortement. Après 12 minutes, il pleuvait des cordes. Après 13 minutes, je pateaugeait dans mes chaussures... Un bon petit typhon des familles :) (je fais le malin, mais sur le coup j'en menait pas large... Les éclairs tombaient pas loin, j'était sur un chemin normalement fermé à la circulation, et même sur des chemins ouverts je n'ai jamais croisé personne) (les Taiwanais sont pas friands de la pluie).

Ce petit chemin, qui sent la noisette

Si l'on excepte la pluie torrentielle, la marche fut sympa. Je suis tombé tout au long du chemin sur plein de petits temples (boudhistes, taoïstes). Il faudrait que j'en apprenne plus sur ces religions, je me sens boulet pour l'instant. Sans transition : pour parler de l'environnement, le climat ici est subtropical, la forêt reste donc très conventionelle... Ne vous imaginez pas la jungle, ou un paysage comme au Viêt Nam ! De plus je n'ai pas vu beaucoup de faune (remarque quand il pleut des cordes...). A noter une araignée de la taille de mon poing ^^

Après une bonne demie heure d'orage, le temps revient à la pluie. Je suis trempé jusqu'au caleçon, et quand j'atteind une route les gens me regardent d'un air interloqué. Un peu par hasard, je tombe sur un panneau "temple", que je décide de suivre. Il est juste à côté d'une des stations intermédiaires du téléphérique, je prend donc sa direction. La pluie vient de s'arrêter, l'ambiance est assez surréaliste.

Le temple de Chinnan




C'est marrant, à ce moment j'étais à Taiwan depuis 10 jours, mais c'est en voyant le temple Taoïste de Chinnan que je me suis assis et me suis dit "putain ça y est. T'y es. T'es en Chine". Le temple était assez vide du fait de la pluie qui venait de s'arrêter, mais il y avait quand même quelques personnes pour se recueuillir et allumer de l'encens. Du coup j'ai pas fait mon gros touriste à mitrailler de photos, mais je dois dire que l'intérieur était magnifiques, très coloré, très décoré... J'ai eu une pensée pour nos églises ternes, humides et grisonnantes... Peut-être était-ce l'atmosphère après la pluie, peut-être est-ce mon esprit d'occidental qui pense temple = boudhisme = relaxation, peut-être est-ce les vapeurs d'encens, quoi qu'il en soit en parcourant ce temple je me susi senti bien. Reposé, calmé. Un peu plus bas il y avait un autre temple, mais j'ai pas son nom.



J'aurai envie de vous assommer de photos mais je vais m'arrêter là ! Je conclue :

Si la veille vu la révélation du jus d'asperges, ce dimanche fut marqué par la découverte du jus de bambou. Le contexte : En redescendant des oeufs je vois une échoppe remplie de troncs de bambous, et ce qui ressemble à des broyeurs. Devant sont disposées des bouteilles sans étiquettes, remplies d'un liquide vert. Ni une, ni deux, (ça faisait longtemps que je l'avais pas utilisée, cette expression), j'achète une bouteille pour tester ça. Pour vous donner une idée du goût, imaginez-vous recueuillir de l'eau de pluie sur un bambou. Voilà c'est ça le jus de bambou. Vous avez probablement saisi que j'ai pas été conquis... je retourne au jus d'asperge, tant pis pour les conséquences atroces de ce breuvage maléfique ^^

Les oeufs

Sinon plus récemment, le Cambodge fut une expérience assez intense... Je vous en parle bientôt !

Publié dans Taïwan

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

JPeG 09/09/2008 12:34

... en effet, ça ferait un monologue.Lonesome JPeG o/

JPeG 08/09/2008 21:22

Bon alors, il y a encore des fautes d'orthographe, après 1 an de blog et loyaux services! (moi aussi, je peux en faire des blagues :p). "j'était", ou des trucs du genre, tu fais toujours les mêmes donc ça passe plus dans le "je fais pas gaffe" ^^Sinon, je me suis régalé, pas comme toi avec le jus de bambou :pPour le Japon, y a pas moyen, on y va ensemble! (cf article précédent au précédent). Que ferait Rond sans Carré? :(

bounty 09/09/2008 03:21


Oui désolé je me relis pas vraiment quand j'écris...

Rond sans Carré... ça ferait un monologue, tout simplement


Rom 06/09/2008 20:22

Merci pour le "ni une, ni deux" :)J'ai pas trop eu le temps (vacances obligent... tu sais bien que c'est en stage ou au boulot qu'on traine le plus sur les blogs des autres) de suivre tes aventures, mais je vais m'y mettre très prochainement.Et comment ça le Cambodge ? Putain... enfoiré ;)

bounty 09/09/2008 03:18



Oui mais ça fait aussi du bien de s'éloigner d'un pc pendant un temps, ne serait-ce pour avoir le plaisir d'avoir des tas de trucs à ratrapper en rentrant !

Il faut que je raconte le Cambdge, mais je suis finalement assez peu chez moi, et quand j'y suis c'est plutôt pour dormir...



Facewindu 05/09/2008 09:24

Sympa les petites blagues par ci par là, notamment sur le pauvre Gilbert. (Gilbert, si tu me regardes, je pense à toi)

bounty 09/09/2008 03:16


Merci :)